Vous êtes ici

Cellule de coordination sanitaire ou « cellule de crise » du RESPE

Bénédicte FERRY (1)

Composition de la cellule de crise

Pour être efficace, une cellule de crise doit comporter un nombre limité de personnes.

Elle est pilotée par un « groupe leader » chargé du déclenchement au vu d’éléments épidémiologiques justifiant une mobilisation collective. Elle est composée de membres permanents (noyau dur) et de membres variables selon la maladie et la filière concernée.

Fonctionnement de la cellule de crise

Le schéma suivant résume le déroulement des actions lors d’activation de la « cellule de crise » :

Le socle des déclarations faites au RESPE est constitué par les maladies surveillées dans le cadre de quatre sous réseaux spécifiques. Toutefois en complément, l’ensemble des maladies équines à fort impact sanitaire ou économique ont été listées et ont fait l’objet d’une classification par un groupe d’experts. Pour chacune de ces maladies, un seuil d’alerte de principe doit être établi sachant que certains contextes particuliers, par exemple l’organisation sur le territoire français de manifestations de portée internationale, peuvent amener à reconsidérer ponctuellement ces seuils.

L’organisation de la filière équine étant très diversifiée, les enjeux sanitaires sont perçus de façon très différente selon l’activité concernée (filière course, sport, loisir, spectacle ou bouchère…). En cas de risque sanitaire avéré, il est primordial pour tous que soient décidées et appliquées rapidement des mesures adaptées pour limiter les pertes en « industrie ». La cellule de crise est donc mobilisable sous 24 heures ; un carnet d’adresses étant établi et tenu à jour et des « exercices d’alerte » étant organisés périodiquement pour vérifier la réactivité.

La communication revêt une importance primordiale et les décisions de la cellule de crise doivent être diffusées rapidement par tous les moyens adaptés auprès des professionnels du cheval mais aussi des particuliers détenant un ou plusieurs équidés et qui ne sont affiliés à aucune structure collective.

L’épidémie d’artérite virale qui a sévi en Normandie en 2007 dans les populations de chevaux de trait et de sport a montré combien il est important de mettre à disposition du public des informations actualisées et validées accompagnées de préconisations sanitaires pour limiter les perturbations dans les activités équestres.

C’est de cette expérience que le collège sanitaire du RESPE tire sa volonté de mettre au service de la filière un outil de gestion de crise sanitaire qui ne pourra être efficace que s’il est connu très largement.

 

Le site Internet du RESPE a été entièrement modernisé en 2010 pour répondre à ce besoin et les professionnels doivent acquérir le réflexe d’y avoir recours face à toute problématique sanitaire.
Pour améliorer la connaissance et l’adhésion de l’ensemble de la filière équine à cet outil de prévention sanitaire en pleine expansion, le RESPE a réalisé en collaboration avec l’IFCE une fiche synthétique reprenant son organisation et fonctionnement. Celle-ci est téléchargeable sur le site RESPE et sur le site IFCE.

(1) IFCE - FNCF