Vous êtes ici

2010, Le virus de West Nile gagne du terrain - Partie 1 : des flambées d'infection à virus de West Nile en Europe

Agnès LEBLOND (1,2), Cécile BECK (3), Sylvie LECOLLINET (1,3), Stephan ZIENTARA (3) et Pierre TRITZ (1,4)

La lecture des dépêches et alertes émises par les différents réseaux de surveillance, l’OIE (www.oie.int) et Promed (www.promedmail.org), laisse supposer une activité exceptionnelle du virus de West Nile autour du bassin méditerranéen cet été. Exceptionnelle, de part l'ampleur des foyers en Grèce, avec plusieurs centaines de cas humains, comparable à l'épidémie survenue en Roumanie à Bucarest en 1996 (à titre comparatif, pour l'année 2009, 25 cas humains d'infection à virus de West Nile ont été décrits en Hongrie, Roumanie et Italie). Il s'agit de la première épidémie décrite en Grèce. De plus, l'été 2010 a été marqué par une flambée de West Nile dans plusieurs pays d'Europe et du bassin Méditerranéen, avec de nombreux cas équins rapportés mais surtout des cas humains (voir carte).

Figure : Répartition géographique des cas d’infection par le virus de WN dans le bassin méditerranéen et en Europe en 2010 (Source : ecdc (European Centers for Disease Control) au 3 septembre 2010) ; les zones en vert indiquent la localisation des cas humains ; les zones en orange indiquent la localisation des cas équins.

Pour les chevaux, le 27 août 2010, l’OIE émet un rapport de notification immédiate suite à la déclaration de 5 foyers de Fièvre de West Nile, dans la région de Macédoine centrale au Nord de la Grèce (Thessalonique). Les premiers cas sont apparus le 16 août et ont été confirmés le 23 août par le laboratoire. Six chevaux sur dix-huit ont présenté des signes cliniques. Les mesures de contrôle ont consisté en une limitation des mouvements des équidés au sein du pays, mais aucune vaccination n’a été effectuée.

Le 07 septembre, l’OIE émet un autre bulletin d’alerte concernant cette fois l’émergence de cas de Fièvre de West Nile en Italie, avec 4 foyers en Sicile et un dans la région de Molise, dans le sud est du pays. Il s’agit bien de la première apparition du virus dans ces régions, les cas observés depuis 2008 étant situés dans le nord-est, en région d’Emilie-Romagne, autour des lacs. Les premiers cas ont été suspectés le 23 août et confirmés le 31. Sur 59 chevaux présents dans 5 foyers, 13 ont présenté des signes cliniques et un a été euthanasié. Les mesures de contrôle préconisées ont été la surveillance et le dépistage du virus chez les espèces réservoirs sauvages, pas de vaccination.

Le 10 septembre 2010, l’OIE émet un troisième bulletin d’alerte relatif à une émergence de cas de Fièvre de West Nile, cette fois en Espagne, dans la région d’Andalousie. Les premiers cas ont été décelés le 26 août et confirmés le 02 septembre. Deux foyers ont été identifiés, sur les 7 chevaux présents, 2 ont présenté des signes cliniques. Des mesures de lutte contre les vecteurs invertébrés (arthropodes), de contrôle des animaux sauvages réservoirs de l’agent pathogène ont été préconisées, toujours sans vaccination.

En parallèle, le réseau de surveillance Promed signale des cas humains de Fièvre de West Nile dans de nombreux pays d'Europe :

- à partir du 10 août, 20 décès sur 200 malades sont déclarés en Grèce, dans la région de Macédoine centrale ; les premiers cas ont été observés dès le mois de juillet ;

- à partir du 24 août, dans le sud-ouest de la Russie, à Volgograd ainsi que dans les régions de Voronezh et de Rostov, 448 cas d'infection à virus de West Nile ont été rapportés. Les cas ont été observés depuis le 7 juillet et sont associés à 6 décès ;

- le 26 août, 6 décès sur 16 malades survenus depuis deux semaines sont rapportés en Turquie dans la région de Manisa (ouest du pays) ; ces cas ne seront confirmés que le 09 septembre ;

- à partir du 31 août, 4 décès sur 38 malades sont décrits en Roumanie à Bucarest et à Constanta, au bord de la mer Noire, mais également et de façon plus inhabituelle, dans des régions qui ne sont pas situées à proximité du delta du Danube ; en Italie, 1 cas de fièvre West Nile a été rapporté en Vénétie (Nord-Est de d'Italie) en août. Ce cas non-neuroinvasif a pu être détecté grâce au système de surveillance renforcée des fièvres estivales mis en place en Vénétie ;

- le 07 septembre, 3 cas humains sont confirmés en Hongrie.

La circulation du virus de West Nile a également été notifiée en Autriche le 14 septembre, causant des mortalités chez des Autours des palombes (Accipiter gentilis) dans la même région que les années précédentes, 2008 et 2009.

Enfin, cet été, des cas de maladie de West Nile ont été rapportés plus largement sur le pourtour méditerranéen au Maroc et en Israël. Ainsi, entre le 20 juillet et le 17 août, seize foyers équins ont été identifiés au Maroc essentiellement dans la région de Benslimane. Sur 111 chevaux, 17 ont présenté des signes cliniques et 8 sont morts. De plus, 12 cas humains d'infection à virus de West Nile ont été rapportés en Israël dans la région de Tel Aviv.

Les régions d'Europe ou du pourtour méditerranéen concernées sont des zones à risque pour le virus de West Nile (deltas de rivière, plaines irriguées…). Les conditions climatiques de cet été, avec des pluies abondantes associées à des températures élevées, semblent avoir entrainé la multiplication des moustiques Culex vecteurs, favorisant les cycles d'amplification du virus de West Nile au sein de l'avifaune sauvage et la survenue d'infections chez les hôtes accidentels, que sont l'Homme et le Cheval.

(1) Collège syndrome nerveux du RESPE
(2) INRA, UR 346 EpiA et Département Hippique Vetagrosup, Marcy l’Etoile
(3) ANSES, UMR1161 Virologie INRA
(4) Clinique vétérinaire de Faulquemont